pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
19 Aug, 2017
mardi, 25 juillet 2017 21:47

Reprise des activités commerciales au point frontalier Carisal/Elias Piña Spécial

Vue de la frontière de Carisal/Elias Piña Vue de la frontière de Carisal/Elias Piña Photo: Archives GARR

Suite à une rencontre tenue le 24 juillet 2017 entre les autorités haïtiennes et dominicaines à Elias Piña, les activités commerciales qui avaient été paralysées depuis le 14 juillet écoulé ont repris tôt le mardi 25 juillet 2017, a observé Ulrick Camille, animateur du GARR à Belladère.

Des barricades qui avaient été dressées dans des points stratégiques à Belladère n’ont pas été constatées. Des camionneurs dominicains qui transportent au quotidien des cargaisons diverses de marchandises vers Haïti ont circulé librement.

Lors de la rencontre ayant duré 3 heures environ, les deux parties se sont entendues de sensibiliser leur population en vue d’une solution durable à la crise née  de l’agression d’un militaire dominicain qui avait attaqué un ressortissant haïtien. Ce dernier transportait une cargaison de marchandises en provenance de la République Dominicaine.

La délégation haïtienne était composée du maire principal de Belladère, Macluche Ledoux, du député de la commune,  Guerchon Guerrard, de la déléguée Départementale du Centre, Marie Denise Bernadeau, du sénateur Wilfrid Gelin, du vice délégué de Belladère, Joachin Yvanovsky, d’un représentant du GARR,  Rigard Orbé et d’un représentant d’Association de Marchands de Belladère.

Du côté dominicain, la délégation était composée du Consul dominicain à Mirebalais, Andres Bacio, du maire de  Las Matas, Joseph Valenzuela, du délégué d’Elias Piña, Juan Alberto, du maire d’Elias Piña, Lie Israel, du député de Las Matas, Raphael Alias, du colonel du CESFRONT, Remy de Jesús Hernandez et du président de l’Association des Marchands d’Elias Piña.

Les autorités dominicaines se sont montrées préoccupées par la situation qui avait perturbé les activités commerciales à ce point frontalier.  Tout en déplorant ce qui s’était produit, elles se disent prêtes à faire tout ce qui est possible pour trouver une solution favorable.

« En tant que représentant du président Danilo Medina je ne veux qu’une seule chose à cette rencontre, trouver une solution durable à cette crise », a déclaré le délégué d’Elias Piña, Juan Albert.

Intervenant à cette rencontre, le député de Belladère, Guerchon Guerrard a déploré les exactions commises par les militaires dominicains à l’encontre des commerçantes et commerçants haïtiens.

Selon lui, il n’existe pas vraiment d’échanges entre les Haïtiens et les Dominicains car les Haïtiens sont souvent abusés par les militaires dominicains au niveau de la frontière.

Tout en rappelant l’importance des échanges commerciaux pour l’économie dominicaine, le parlementaire plaide en faveur de l’élaboration d’un cadre légal qui, selon lui, permettra de créer de meilleurs rapports entre les deux pays voisins.

« Les Haïtiens sont les clients importants de la République Dominicaine. L’économie de ce pays dépend en grande partie de la main-d’œuvre haïtienne. Nous exigeons du respect envers ces personnes. Si les Dominicains ne sont pas prêts à entreprendre des échanges commerciaux avec les Haïtiens, qu’ils le disent clairement.», s’est exclamé le député.

Pour sa part, le sénateur du département du Centre Wilfrid Gelin, estime qu’il faut la création d’une commission bicamérale qui devra être composée de parlementaires dominicains et haïtiens afin de réfléchir sur les problèmes qui minent les relations entre les deux peuples.

Rigard Orbé, représentant du GARR, a mis l’accent sur les violations de droits humains dont sont l’objet au quotidien les ressortissantes et ressortissants haïtiens à la frontière. Il en a profité pour rappeler les accords et les conventions signés par les deux Etats insulaires qui leur font obligation de respecter les droits des citoyens et citoyennes.  Le GARR s’est dit  prêt, a-t-il insisté, à faire partie de toutes les structures visant à harmoniser les relations entre les deux peuples.

Aux termes de cette réunion, les autorités haïtiennes et dominicaines se sont mis d’accord à travailler pour la création d’une commission binationale. Ce qui leur permettra de rédiger un protocole d’accord sur les grands problèmes qui perturbent de temps à autres les activités commerciales à la frontière haïtiano-dominicaine.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 26 juillet 2017 16:48

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli